Antoine Ettori qui bosse avec moi sur le docu des chats (il n'y a pas que lui, j'ai tout un tas de petits clandestins enfermés dans l'arrière salle de l'atelier qui cravachent comme des fous sans boire ni manger ni voir la lumière du jour...) a eu la gentillesse de représenter le début de la descente...